Wilebaldo Solano est mort : disparition du dernier leader du POUM

Publié le

Solano y Nin.JPG Wilebaldo Solano est mort : disparition du dernier leader du POUM | NPA
Notre camarade Wilebaldo Solano est mort à l'âge de 94 ans à Barcelone, la ville catalane qui fut le cœur de la révolution dans la guerre d'Espagne. Lorsque le général fasciste Franco prend la tête de la sédition militaire contre la République espagnole en 1936, Wilebaldo a 20 ans et se lance comme des milliers de jeunes de son âge à l'assaut des étoiles, cherchant à faire triompher la révolution socialiste tout en assumant les tâches périlleuses qu'imposait la lutte contre la montée du fascisme. Militant du POUM, le Parti ouvrier d'unification marxiste, il prend la tête des jeunesses de ce parti, les jeunesses communistes ibériques, et revendique un socialisme révolutionnaire antibureaucratique et antistalinien.

Wilebaldo, comme tous les militants du POUM ont fait face avec courage aux troupes de Franco, tout en sachant que les staliniens constituaient une autre redoutable menace dans leur dos. De nombreux militants du Poum ont été assassinés par les partisans de Moscou, au premier rang desquels, la principale figure de ce parti, Andreu Nin, enlevé, torturé puis assassiné. Cette tragédie racontée de façon inoubliable par Geaorges Orwell dans Hommage à la Catalogne est aussi le fil conducteur de Tierra y Libertad, de Ken Loach, un film dans lequel se reconnaissait Wilebaldo Solano et qui lui avait donné l'occasion de participer à de nombreux débats.

Wilebaldo a lui aussi échappé à un attentat en 1937 avant d'être arrêté puis emprisonné en 1938. Il s évade début 39 avant d'être livré aux franquistes et rejoint en France Daniel Guerin, Marceau Pivert et Victor Serge. Loin de baisser les bras, Wilebaldo continue à se battre et il est arrêté en 41 par les autorités vichystes pour n'être libéré qu'en 1944 par la Résistance. En 1947, à Paris Wilebaldo Solano reconstitue le POUM pour poursuivre à la fois la lutte contre le franquisme et celle pour la révolution socialiste.

Wilebaldo n'a cessé de voyager pour témoigner mais aussi pour transmettre. Il avait les yeux tournés vers un avenir qu'il espérait débarrassé de la barbarie, de l'injustice, de l'exploitation, de l'oppression. Son infatigable engagement n'est pas vain. Enfants et petits enfants du POUM sont là pour continuer le combat.

Companero Solano ? Presente !

Fred Borras

- En photo : Andreu Nin et Wilebaldo Solano (respectivement à gauche et à droite de la photo)

- Lire l'ouvrage de Wilebaldo Solano : Le POUM. Révolution dans la guerre d'Espagne, Collection "Le Présent Avenir" 2002, Editions Syllepse, 366 pages, 20 euros

Partager cet article :
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article