BIEN LES RELIGIEUX TOUJOURS DU NEUF AVEC EUX !!!

Publié le

L'amalgame de Benoît XVI : l'athéisme conduit au nazismeLa reine Elisabeth II et le pape Benoît XVI à edimbourg, Ecosse, le 16 septembre 2010 (Dave Thompson/Reuters).

Dans son discours de remerciement à la reine, le pape appelle à méditer « les leçons de l'athéisme extrême du XXe siècle ».

L'amalgame de Benoît XVI : l'athéisme conduit au nazisme | Rue89
Que le pape défende la foi, rien de plus normal. Mais qu'une fois de plus, le chef de l'Eglise catholique établisse un lien entre athéisme et nazisme, et laisse entendre que la « négation de Dieu » puisse conduire à la pire barbarie du XXe siècle, on est dans l'amalgame et le dérapage. C'est évidemment de Benoît XVI qu'il s'agit, qui a encore frappé au premier jour de son voyage officiel au Royaume-Uni.

Dans son discours de remerciements à la reine Elizabeth, venue l'accueillir à Edimbourg -avec sa double casquette de souveraine et de chef de l'Eglise anglicane-, le pape ne s'est pas contenté de remarques de politesse.

« De notre vivant, nous pouvons nous souvenir de la manière dont la Grande-Bretagne et ses dirigeants se sont dressés contre la tyrannie nazie qui voulait éradiquer Dieu de la société et nier toute humanité à certains, en particulier les juifs, qui étaient jugés indignes de vivre.

Tandis que nous méditons sur les leçons de l'athéisme extrême du XXe siècle, n'oublions jamais comment l'exclusion de Dieu, de la religion, et de la vertu de la vie publique conduit finalement à une vision déformée de l'homme et de la société, et donc à une vision réductrice de l'individu et de son destin ». (Ecouter le son, en anglais, à partir de la 30e seconde)

Une déclaration « surréaliste »

Ces phrases sont difficilement admissibles pour tout adepte de la laïcité à la française, pour qui la religion doit au contraire être exclue de la vie publique. Laisser entendre de cette manière qu'une telle vision du monde puisse conduire au nazisme est aussi malhonnête que de penser que le catholicisme conduit inexorablement à l'Inquisition et aux guerres de religion.

Selon la BBC, la déclaration du pape a immédiatement provoqué la réaction indignée des laïques britanniques. L'Association humaniste britannique a qualifié cette déclaration de « surréaliste », et de « diffamation contre tous ceux qui ne croient pas en Dieu ». L'association relève :

« L'idée que ce sont les personnes non-religieuses qui, dans la Grande-Bretagne d'aujourd'hui, veulent imposer leur vision aux autres est surréaliste, venant d'un homme dont l'organisation agit internationalement pour imposer sa norme morale étriquée et excluante et saper les droits des femmes, des enfants, des homosexuels et de beaucoup d'autres. »

Photo : la reine Elisabeth II et le pape Benoît XVI à Edimbourg, Ecosse, le 16 septembre 2010 (Dave Thompson/Reuters).

Commenter cet article