Article publié depuis Overblog

Publié le


Retraite, santé, vacances : qu'il fait bon vivre en France !


C'est en France et en Espagne que la vie serait la plus belle, en Angleterre et en Irlande qu'elle serait la plus moche. Une étude européenne à déguster de toute urgence avant d'aller manifester contre la réforme des retraites…(Voir le tableau)

Classement européen de la qualité de vie
# Pays
1 France 38 320 € 38 h 59,3 36 1,9 1,36 € 95 €
2 Espagne 28 330 € 38,8 h 62,6 43 2,6 1,16 € 73 €
3 Danemark 46 770 € 33,7 h 61,3 39 1,7 1,45 € 113 €
4. Pologne 40 270 € 40,7 h 59,3 38 1,5 1,14 € 107 €
5 Allemagne 41 370 € 35,7 h 61,7 31 1,5 1,41 € 79 €
6 Pays-Bas 48 100 € 30,6 h 63,2 27 1,4 1,51 € 98 €
7 Suède 38 610 € 36,3 h 63,8 38 1,7 1,34 € 142 €
8 Italie 29 820 € 38 h 60,8 32 2,3 1,37 € 100 €
9 GB 43 470 € 36,6 h 63,1 28 1,4 1,35 € 130 €
10 Irlande 52 570 € 35,3 h 64,1 32 1,3 1,29 € 177 €

Les critères retenus par uSwitch, société de conseil et comparaison des coûts, vont du prix de l'alcool à l'espérance de vie, en passant par le taux des dépenses en matière de santé. Que du concret, du tangible, rien de psychologique ni philosophique.

Voici ceux que nous avons retenus dans notre tableau, parmi les seize retenus par les chercheurs :

  • niveau des revenus (par ménage, net d'impôt)
  • temps de travail (par semaine en moyenne)
  • durée des vacances (nombre de jours par an)
  • âge moyen du départ en retraite
  • jours d'ensoleillement (en milliers d'heures par an)
  • prix du caburant (par litre de sans plomb)
  • prix de l'alcool (indice)

La France première sur l'espérance de vie et les dépenses de santé

Les Français, cocorico, ont la plus longue espérance de vie (81,09 ans), et c'est peut-être lié, ils partent encore à la retraite les premiers (avec les Polonais) et bénéficient du plus fort taux de dépenses publiques de santé (11% du PIB).

Pour ne rien gâcher, ils jouissent de trente-six jours de congés annuels (28 au Royaume-Uni). Côté soleil, la France est juste derrière l'Espagne et l'Italie.

Au passage, cette étude comparative pourrait faire croire que l'argent ne fait pas le bonheur : les Irlandais sont ceux qui disposent des plus gros revenus et ils sont les plus mal lotis.

Commenter cet article