Réforme des retraites : combien les fonctionnaires vont-ils toucher ?

Publié le

de Bernard Gensane

Pour tous ceux qui n’ont pas manifesté et qui ne s’ébranlent que quand leur porte-monnaie à eux personnellement est concerné, voici quelques chiffres que même le dernier des électeurs sarkozystes peut intégrer dans sa petite tête égoïste.

Ces données nous sont fournies par le Snes, le syndicat majoritaire des enseignants du secondaire.

On va commencer par le sommet, le cas d’un agrégé hors classe, entré dans la Fonction publique à 25 ans et ayant pris sa retraite à 62 ans. Je rappelle qu’un agrégé est un enseignant qui a travaillé comme un malade pendant 5 ou 6 ans après le baccalauréat et qui a réussi ce qui est très vraisemblablement le concours de recrutement le plus difficile au monde. Avant la loi Fillon/Chérèque de 2003, il touchait 3065 euros (pour un salaire terminal brut de 4458 euros, indice 963). Avec la loi Fillon/Chérèque, sa pension est tombée à 2326 euros. Avec la loi Woerth/Fillon/Sarkozy, il touchera 2052 euros. Sa retraite aura chuté d’un tiers en 8 ans et il aura été obligé de travailler deux ans de plus.

Prenons le cas le plus courant chez les enseignants du secondaire, celui qui termine comme certifié au 11ème échelon (traitement mensuel brut 3046 euros). Avant 2003, il bénéficiait d’une pension de 2094 euros. À cause de la loi Fillon/Chérèque, sa pension est tombé à 1589 euros. Avec la loi de 2010, il devra se contenter de 1402 euros.

Un mot sur la décote : avec la loi de 2010, les « bornes d’âge » sont repoussées à 62 et 67 ans. Prenons le cas d’un fonctionnaire né en 1967. Il doit 42 annuités pour toucher une pension complète. Il a intégré comme certifié du second degré à l’âge de 25 ans. S’il part en retraite à 62 ans, sa durée de cotisation sera de 37 ans. Il lui manquera donc 5 annuités.

Avant 2003, il aurait été simplement “ proratisé ” selon un rapport de 37 sur 37,5.

Avec la loi de 2003, il s’était vu infliger une décote de 15%.

Avec la loi de 2010, sa décote s’élèvera à 25% car à 62 ans la décote est plafonnée à 5 ans et non plus à 3 ans. Il touchera 1051 euros.

L’agrégé hors classe dans la même situation touchera 1539 euros.



De : Bernard Gensane
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article