Grande-Bretagne : le Conseil islamique de la charia légitime le viol dans le mariage

Publié le

Dans une interview accordée au journal The Independent, datée du 14 octobre 2010, le président du Conseil islamique de la charia en Grande-Bretagne Cheikh Maulana Abu Sayeed a déclaré que, le sexe faisant partie du mariage, le viol entre époux n’est pas un délit. Par conséquent, la loi britannique ne devrait pas poursuivre les maris violeurs, bien que cela soit répréhensible. Ainsi, selon lui, les hommes incarcérés dans le pays pour violence conjugale devraient être relaxés. Cette déclaration provoque une vive controverse en Grande-Bretagne et suscite la colère des hauts responsables de la police, qui estiment que de tels propos visent à décourager les femmes qui souhaiteraient porter plainte pour viol. Le droit britannique a été modifié en 1991, pour incriminer le viol au sein du mariage. Dave Whatton, porte-parole de l’Association des chefs de police, souligne qu’il « est fondamental que la charia ne vienne pas remplacer les lois du Royaume-Uni ».

Commenter cet article