Salvatore Pertutti: «Il faut dénoncer l'homophobie des grands textes religieux»

Publié le

Salvatore Pertutti: «Il faut dénoncer l'homophobie des grands textes religieux»

Cet électricien hétérosexuel rennais s'est donné pour mission de dénoncer l'homophobie et la misogynie des grands textes religieux. Il se mobilise encore à l'occasion de la Journée mondiale du 17 mai.

A 44 ans, Salvatore Pertutti, électricien à Rennes, est un militant original. Depuis des années, ce militant athée veut dénoncer l'homophobie et la misogynie dans les textes des grandes religions monothéistes. Il avait même porté plainte contre la Bible (lire notre article)! Sans être gay, il dit «comprendre combien les insultes homophobes peuvent peser, pour être moi-même traité de pédé sans cesse, à cause de mon combat ou de mon look». Président de l'association «Athées en action», il se mobilise pour porter ce combat à l'occasion de la Journée mondiale contre l'homophobie sur le thème de la religion, lundi prochain.

TÊTU: Quel message allez-vous porter le jour de la Journée mondiale contre l'homophobie?
Salvatore Pertutti:
Nous allons sensibiliser l'opinion sur l'aspect homophobe des textes religieux contenus dans la Bible et le Coran. Nous serons présents dans les rues de Rennes ce week-end, pour discuter avec les passants et distribuer des tracts, que nous avons mis en ligne, en cinq langues, afin que chacun puisse les imprimer. Ces prospectus contiennent des passages bibliques et coraniques clairement homophobes et se terminent par cette interrogation: «Croyez-vous que ces passages bibliques et coraniques sont compatibles avec nos idéaux humanistes d'égalité, de respect et de tolérance?»

Que pensez-vous du choix du thème de la religion pour cette édition de la Journée mondiale contre l'homophobie?
Il est très judicieux d’associer religion et homophobie; je suis plus dubitatif en ce qui concerne la ligne directrice choisie par le comité Idaho, qui préconise un dialogue avec les religieux et défend l'idée que les idées homophobes sont minoritaires au sein des religions. L'homophobie n’a pas toujours été la règle dans les sociétés humaines. Et c’est bel et bien l’avènement des religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islam) qui a «diabolisé» l’homosexualité.

J'en veux pour preuve le Lévitique, dans la Bible, qui dit que l'homme qui couche avec un homme comme on couche avec une femme commet une abomination, et doit mourir… Ces croyances toutes puissantes, de persécutions en bûchers, ont réussi à conditionner les mentalités afin que les homosexuels soient accablés de tous les maux (êtres pervers, malades, vicieux…). Les choses évoluent peu à peu, même si le travail reste colossal; on n’efface pas 2000 ans d’obscurantisme religieux si rapidement…

Après avoir essuyé un refus de la justice en 2007 de traiter votre plainte contre la Bible (lire notre article), avez-vous renoncé à attaquer la Bible pour misogynie et homophobie?
Pas du tout! Une nouvelle plainte vient d’être déposée, le 15 février dernier. Cette fois-ci, j’attaque un éditeur de la bible, un éditeur du coran et une librairie pour complicité de menaces de mort et d’insultes. Mais je suis régulièrement victime de menaces et d’insultes (dans la rue, sur internet…), de la part d’individus qui utilisent souvent la bible et le coran pour justifier leurs actes à mon égard. Mon but n’est pas d’interdire ces ouvrages (la liberté d’expression est «sacrée»!). Ce que je souhaite, c’est qu’un avertissement soit mis sur la couverture de ces livres, qui pourrait être: «Attention, ces ouvrages contiennent des propos à caractère sexiste, homophobe, criminogène et il convient de les remettre dans leur contexte historique.»

S'attaquer à l'homophobie dans les grands textes religieux, c'est un peu lutter contre des moulins à vent, non?
Bien sûr, il ne faut pas occulter l’importance du travail pédagogique, social, éducatif… à l’école, dans l’entreprise, dans la société dans son ensemble… Il faut renforcer les lois qui condamnent les comportements homophobes. Mais si l’on ne combat pas l’obscurantisme du clergé catholique, des rabbins, des imams ou autres mollahs (qui s’inspirent de leurs livres dits «sacrés»), les choses resteront très compliquées. Pour lutter contre ces idéologies, il n’y a, à mon sens, qu’une solution : dénoncer les passages intolérants des livres religieux par tous les moyens possibles (tracts, plainte…). Certains des membres de notre association «Athées en action», dans le monde, risquent leur vie simplement parce qu’ils affichent leur non-croyance, leur orientation sexuelle, leurs «différences». Nous avons la possibilité en Occident d’être les porte-parole de ces personnes privées de leurs droits élémentaires… Ne l'oublions jamais.

Le livre athée, de Salvatore Pertutti, est gratuitement en ligne. Il explique de façon simple et abordable l’histoire des religions et démontre l’intolérance des textes religieux.
http://livre-athee.com/



Commenter cet article