Besancenot à l’Elysée, quand la création radiophonique bouscule l’actu

Publié le

Olivier Besancenot ne sera donc pas le candidat du nouveau parti anticapitaliste aux élections présidentielles de 2012. Dans le cas contraire, il aurait pu... être élu. C’est en tout cas le scénario échafaudé par Arte radio dans une "fiction comédie" retraçant la


soirée électorale du 6 mai 2012.

"Le grand soir". C’est ainsi que s’intitule cette pièce radiophonique d’Arte radio qui propose de vivre en audio une demi-heure d’antenne télé (fictive, donc), le soir de l’élection de Besancenot à la tête du pays, le 6 mai 2012.

David Pujadas et Elise Lucet orchestrent une soirée où l’on peut entendre Alain Juppé, Martine Aubry, Dominique de Villepin, Clémentine Autain, mais aussi Alain Duhamel, Brice Teinturier et bien entendu le perdant Nicolas Sarkozy - en petite forme - et son vainqueur - un peu pris de cours... Chacun adoptant le ton (catastrophé ou euphorique) qui sied à sa condition du soir !

Si aucun de ces personnages n’est épargné dans cette pièce très réussie (il faut forcer le trait), la directrice de Regards, Clémentine Autain, est, disons-le, présentée sous un jour de passionaria que nous ne lui connaissons pas. Mais à Regards, on aime la politique même quand c’est de la fiction. Et on a le sens de l’humour. Alors, voici, avec l’aimable autorisation d’Arte radio, cette fiction réjouissante où Nicolas Sarkozy annonce, un peu brumeux, qu’il "quitte la France".

ECOUTEZ L'EMISSION SUR :  http://www.regards.fr/politique/besancenot-a-l-elysee-quand-la

Commenter cet article