Reconstruisons un mouvement antiraciste !

Publié le

Image Reconstruisons un mouvement antiraciste !

Reconstruisons un mouvement antiraciste !

Image Reconstruisons un mouvement antiraciste !

L'appel pour une manifestation unitaire et nationale le 28 mai contre le racisme, la politique d'immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers est l'occasion :
- de construire des collectifs locaux qui prennent en compte les différentes dimensions du racisme, de les coordonner pour aller vers la construction d'un mouvement antiraciste large et combatif à l'échelle nationale ;
- de fédérer les différentes initiatives et structures de ripostes au racisme d'État (collectif de sans-papiers, RESF, collectifs de soutien aux Roms, associations militant dans les quartiers populaires, collectif « Mamans toutes égales » contre la discrimination interdisant aux mamans qui portent un foulard d'accompagner leurs enfants en sortie scolaire...) ;
- d'agir concrètement afin de démontrer que l'ensemble des travailleuses et travailleurs ont un intérêt commun face aux attaques du gouvernement et au projet du Front national, aux discriminations racistes quotidiennes, aux violences policières, à l'idéologie guerrière du « choc des civilisations ».
Le contenu de l'appel est une base pour construire un mouvement antiraciste dont la dynamique ne soit pas les perspectives républicaines et institutionnelles, mais la construction de rapports de forces locaux et nationaux. Depuis son lancement, plusieurs collectifs se sont constitués : à Montpellier, Marseille, Paris, Bordeaux, Strasbourg, Dijon, etc. Pour prendre contact avec un collectif existant ou participer à la création d'un nouveau, rendez-vous sur le site de la campagne : www.dailleursnoussommesdici.org.
Le 28 mai, des manifestations auront lieu partout en France. Pour les construire, du matériel national est disponible (affiches, tracts, autocollants, pétitions...). La campagne rassemblant des intellectuels, élus, cinéastes, musiciens, prêts à s'impliquer, elle doit permettre d'aller vers un véritable mouvement de société.
Dans la région parisienne par exemple, une Semaine antiraciste s'organise deux semaines avant la manifestation autour de débats, projections de films, etc. ainsi qu'une tournée des villes et des universités afin de populariser l'appel. Samedi 16 avril, plusieurs militantEs de différents collectifs de la région parisienne se sont rendus au marché de Cergy (Val-d'Oise) afin d'aider au développement d'un collectif antiraciste local. Colin, militant du NPA à Cergy, en fait le compte-rendu suivant : « On était une dizaine à distribuer environ mille tracts pour la manif du 28 mai au marché du quartier de Saint-Christophe – apparemment le deuxième plus grand marché d'Île-de-France, très multiculturel, et la réponse était très bonne. En plus des tracts, on a aussi utilisé une pétition et on a pris pas mal (51 !) de contacts locaux – des gens qui ont laissé soit une adresse mail, soit un numéro de téléphone, pour avoir des informations sur la manif mais aussi sur les évènements locaux. On les a invités à notre réunion ouverte du 4 mai, après les vacances, dans le maison de quartier pour lancer le collectif et pour planifier des choses localement avec toutes les associations, syndicats, partis, etc. »
Toutes les initiatives prises pour promouvoir ce combat antiraciste rencontrent un écho incontestable. Pourtant, les manifestations du 28 mai n'auront certainement pas le caractère massif nécessaire pour répondre aux enjeux de la situation, compte tenu des faibles forces militantes réellement impliquées à ce jour. Mais leur construction sera un point d'appui important pour la suite, puisque la stratégie raciste de la classe dirigeante est loin d'être conjoncturelle.
Le 28 mai sera donc une étape dans notre combat. Rejoignez-nous !

Commission migrations-antiracisme

Programme de la Semaine antiraciste à Paris

Initiatives et mobilisations de tous les collectifs en France : http://dailleursnoussommesdici.org

JEUDI 19 MAI
Conférence Liberté de circulation, un impératif éthique et social, quelles politiques ? avec Emmanuel Blanchard (Gisti, Migreurop). RV à 20 heures, mairie du 12e (M° Dugommier ou Montgallet).

SAMEDI 21 MAI
Projection Les 88, l'art de la grève (de Sophie Paviot), débat avec les grévistes de MAN BTP et Nicolas Jounin (sociologue). RV à 19 heures, cinéma La Clef (34, rue Daubenton,
M° Censier-Daubenton).

JEUDI 26 MAI
Soirée conférence La République et ses immigrés, avec Olivier Lecour Grandmaison (historien), Jérôme Valluy (sociologue), Claire Rodier (présidente de Migreurop), Gustave Massiah (ex-président du Crid, membre du conseil scientifique d'Attac), Anzoumane Sissoko (porte-parole de la CSP75), et avec le soutien de Politis et Médiapart. RV à 19 heures, marie du 10e.

VENDREdI 27 MAI
Soirée Commission d'enquête juridique, avec Louis Joinet (magistrat à la Cour de Cassation, doyen des enquêteurs de l’ONU sur les violations des libertés), Anne Bremaud (avocate), Marianne Lagrue (avocate du droit des réfugiés et membre du réseau Elena Associations), Jean-Emmanuel Nunes (avocat), Nicolas Ferran (juriste et créateur du collectif Les Amoureux au ban public) et Arnaud Veiss (médecin au sein du Comede). RV à 17 h 30, mairie du 2e.

SAMEDI 28 MAI
Manifestations partout en France.

Commenter cet article