Article publié depuis Overblog

Publié le

L'armée syrienne mène depuis plusieurs jours une sanglante répression contre la rébellion hostile au pouvoir autoritaire de Bachar Al-Assad dans une région proche de la Turquie, contraignant des milliers de Syriens à l'exode. On estime à plus de 8 500 le nombre de Syriens qui ont fui leur pays pour trouver refuge en Turquie.Le président syrien Bachar El-Assad a prononcé le 20 juin un discours devant l'université de Damas, sa troisième intervention publique depuis le début (le 15 mars) du mouvement de contestation. Il a de nouveau parlé de "complot" contre son pays et s'est dit déterminé à lutter contre le "chaos". S'il a certes évoqué des réformes susceptibles de mettre fin à l'hégémonie de son parti sur l'appareil de l'Etat, il n'a pas annoncé de mesures concrètes immédiates. En proie à des mouvements de contestation violemment réprimés par les autorités, la Syrie a accepté le 11 mai de reporter à 2013 sa candidature à un siège au Conseil des droits de l'homme des Nations unies. Elle a fait savoir lors d'une réunion à huis clos des membres asiatiques de l'ONU qu'elle consentait à permuter sa candidature avec celle du Koweït et à se retirer de la course en 2011. Le Conseil est la principale instance de l'ONU chargée d'examiner périodiquement la situation des droits de l'homme dans les pays membres. Plus de 700 opposants au régime du président Bachar El-Assad auraient été tués ces dernières semaines.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article