Les Français aiment leurs fonctionnaires de : BOBW

Publié le

Résultats du sondage d’opinion, en face à face, réalisé par TNS Sofres pour la FSU (Fédération Syndicale Unitaire) auprés des Français en Avril 2011. Dans un contexte global de crise économique les fonctionnaires et leurs avantages- réels ou imaginaires-sont régulièrement remis en cause par une partie de l’opinion publique.

Les résultats montrent que les fonctionnaires ont tort de se penser mal aimés par le reste de la population qui apprécie globalement leurs états de service et comprend les difficultés spécifiques liées à leur situation professionnelle, même si leur opinion à l’égard de la fonction publique en tant qu’organisation est plus critique

L’opinion des Français sur les qualités qu’ils attribuent aux agents de la fonction publique est riche d’enseignements.

On constate que leur jugement est globalement favorable : de larges majorités jugent les fonctionnaires
 "honnêtes" (75%)
 "compétents" (67%)
 "au service du public"(67%) ou "à l’écoute (63%)

On constate peu de divergences significatives entre les différentes catégories sociales sur ces questions, mais on peut noter que les chômeurs et les travailleurs indépendants sont en général plus critiques que la moyenne.

Les Réponses à une question ouverte portant sur l’appréciation des démarches effectuées auprés des fonctionnaires permettent d’approfondir cette dimension relationnelle.

Si les répondants mettent en avant plus d’évocations négatives que positives,la répartition des réponses à l’intérieur de ces deux catégories apporte des compléments d’information.

On constate notamment que les évocations négatives sont en grande partie liées à l’organisation des services publics(temps d’attente,lourdeur des démarches, questions des horaires) alors que les évocations positives relèvent d’avantage du personnel ; sont notamment mises en avant l’amabilité, l’efficacité,la compréhension et la disponibilité des agents.

76% des fonctionnaires pensent que les Français ont une mauvaise image de la Fonction Publique (source IFOP pour ACCENTURE-décembre 2010)

Un État qui traite mal ses salariés ?

Les Français semblent bien conscients des relations parfois difficiles entre l’État et les agents du service public,dans un contexte où le gouvernement, dans le cadre de la RGPP a engagé la suppression de 200 000 postes de fonctionnaires d’ici à 2013.

Ainsi ,seuls 39% desFrançais estiment que l’État traite bien ses salariés.

Au total 51% des Français estiment que l’État traite mal ses salariés.

Un État qui ne donne pas suffisamment de moyens ?

Les avis sont encore plus nets sur la question desmoyens alloués par l’État aux fonctionnaires pour accomplir leurs missions :

66% des Français les trouvent insuffisants ,contre seulement 26% les jugent suffisants.

Le principe du non remplacement d’un agent sur 2 partant à la retraite est massivement rejeté par 71% des répondants contre 21%.

Parmi les non fonctionnaires, les plus opposés au non remplacement sont :

 Les étudiants (86%)

 Les professions intermédiaires (79%)
 Les moins de 35 ans (77%)

Enquête réalisée par INS Sofres en face-à-face pour la FSU les 13 et 14 avril 2011, auprés d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l’ensemble de la population française agée de18 ans et plus.Méthode des quotas (sexe,age,profession du chef de famille) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

JPEG - 56.2 ko
Logo FSU

Commenter cet article