Déclaration de Philippe Poutou. Fillon pour la retraite à 67 ans.

Publié le

La crise économique et la dette souveraine servent d'alibi aux plans d'austérité, aux mesures anti-sociales à répétition. En Grèce mais aussi en France. Nous en avons une fois de plus la preuve avec la récente déclaration de F. Fillon.

Le premier ministre en exercice, sous couvert d'harmonisation avec l'Allemagne au niveau fiscal et social, vient de jeter un pavé dans la mare en programmant un recul supplémentaire pour l'âge de départ légal à la retraite : à 67 ans, puisque c'est ce qui est prévu par la réforme votée en 2007 en Allemagne.

Cette nouvelle provocation qui vise à satisfaire les agences de notation et les marché financiers est une véritable insulte à l'égard des salariés et des couches populaires qui subissent déjà une grave détérioration de leur niveau de vie à cause du chômage, de la précarité et de la hausse des prix dans de nombreux domaines.

La campagne présidentielle qui s'ouvre ne doit pas empêcher le mouvement social de riposter massivement pour faire barrage à cette nouvelle dégradation de notre droit à la retraite dans de bonnes conditions.

Pour le NPA, le retour à la retraite à 60 ans, à taux plein, pour 37, 5 annuités de cotisations, c'est possible avec une autre répartition des richesses.

Le 22 septembre 2011.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article