QUI SOMMES-NOUS?

undefinedminiaffiche.jpg

Qui sommes-nous ? undefined

Militant-es de la LCR, des Alternatifs,  de la gauche anti-libérale, syndicalistes, militant-es associatif-ves, citoyen-nes engagé-es dans les luttes de ces dernières années contre les politiques libérales.

Nous sommes une liste d’union en rupture avec les logiques économiques, sociales et politiques que développent la droite mais aussi la gauche institutionnelle.

 

Il s’agit de mettre en œuvre une vraie politique alternative de transformation sociale. Il s’agit aussi de prolonger les mobilisations contre les attaques de Sarkozy par un vote de sanction contre la droite.

 

 

Nous sommes résolument opposé-es à la politique de ce gouvernement de combat qui entreprend aujourd’hui de casser systématiquement toutes les conquêtes sociales acquises par les luttes des travailleurs et dont on voit toutes les conséquences néfastes pour la vie de nos communes et des citoyens.

 

Nous sommes totalement indépendant-es d’une gauche institutionnelle comme le PS, désormais acquis au social-libéralisme, qui encourage depuis trente ans la montée du libéralisme et accepte l’aggravation des inégalités, tandis qu’aujourd’hui il se montre incapable d’opposer une vraie résistance aux mesures antisociales du gouvernement Sarkozy ni d’exprimer une réelle solidarité avec les luttes en cours.

 

Elu-es de rupture avec les logiques capitalistes, nos représentant-es se situeraient bien sûr dans l’opposition à une municipalité de droite si celle-ci l’emportait, mais aussi en totale indépendance à l’égard d’une municipalité dirigée par le PS.

 

 

Nous défendons notamment :

-          la remunicipalisation, sous contrôle de la population, des services privatisés….

-          la priorité au développement et à la défense des services publics  pour répondre
aux besoins sociaux du plus grand nombre : service de la petite enfance, du 4ème âge, logement social, services publics de proximité dans tous les quartiers….

-          un engagement contre la précarité de l’emploi et pour la hausse du pouvoir d’achat des salaires, des retraites et des minima sociaux.

-          un engagement à préserver l’environnement, pour chaque équipement municipal.

-          une démocratie directe et participative   contre la professionnalisation politique et contre l'opacité du fonctionnement de la communauté d'agglomération.